LES BOULES

07 novembre 2007

les boules

Expé sommet de DENJUAN ou « fondue de BOULES »

Cette fois c’est une randonnée très courte qui ne demande normalement pas beaucoup de matériel. J’ai bien dit « normalement »

C’est le tout début de novembre, la météo est favorable, et  l’idée d’une petite rando entre copains fini par se concrétiser.

Les alpes de hautes Provence ne sont pas trop loin pour deux jours. L’objectif est de passer une nuit dans le refuge de BOULES puis de faire une boucle passant par le sommet de DENJUAN.

Deux volontaires sont désignés pour préparer l’intendance. Nous nous retrouvons le matin du 3 novembre, 11 compères (et commères) sur le parking au pied du village de La Valette, point de départ de la rando.

Précisons pour ceux qui ne sont pas du coin : c’est pas loin de la Foux d’Allos.

Nous nous répartissons le matériel.

Il y avait bien sûr, le matos classique pour passer une nuit au refuge, et quelques petits extra pour agrémenter la soirée.

Une fondue savoyarde est prévue : donc quatre bouteilles de vin blanc, et une bouteille de kirch pour finir la fondue et une bouteille de Génépy pour faire passer le kirch.

Bien entendu des kilos de fromages et des kilos de pain, sans oublier une bouteille de sangria pour l’apéritif et un demi kilo de pistaches.

N’étant pas sûr de trouver de l’eau après cette période de sécheresse nous prenons à tout hasard 24 litres d’eau. Nous avons aussi prévu un copieux petit déjeuner ; des gâteaux, du beurre de la confiture, des crémes mont blanc, de délicieuses pâtes de coin (faites par Isa), des pommes des oranges, du thé du café du chocolat…

il y a aussi deux pique nique et les petits en-cas intermédiaires.

Nous avions 5 brouettes SHERPA-trek mais finalement il en aurait fallu le double.

Les pilotes de brouettes : Pierre, Jean Ba, isabelle, Jean Claude et Jean Pierre avaient au moins 30 kg chacun à promener.

Mais les autres : Michelle, Patricia, Jean Philippe, yannick , Marie Pascale et Michel étaient aussi équipés de sacs à dos assez impressionnant.

Enfin bref une expé de légionnaires.

Dès le premier arrêt pique nique nous avons commencé à délester le chargement : pizzas, jambonneau, cassoulet (oui monsieur !) bouteilles de rouge, des rillettes des bananes, café….

Et quelques bricoles qui m’ont échappé.

DSC00470

La digestion s’est faite pendant l’ascension pour le refuge de BOULES.

DSC00478

C’est un surprenant abri sous roche, voûté en ogive formé par un plissement de la montagne.DSC00485 Il est fermé par un mur en planche et chauffé par un poêle à bois.

DSC00482

Nous le savions et avions emmené une scie et une hache pour tailler dans le bois mort des pins et mélèzes à proximité.

Les brouettes ont étés utiles pour cette opération.

Le temps est de la partie, grand beau, pas de vent, c’est l’été. Nous préparons un grand feu sur la terrasse.

Le refuge est en nid d’aigle sur la petite vallée, le soleil se couche et allume les feuillages d’automne de couleurs extraordinaires.

DSC00489                     DSC00491

Pendant ce temps la fondue mijote sur le poêle. Elle est très bonne, ça valait le coup de se charger un peu.

DSC00497Au fait c’est bien la première fois que je pars en rando avec une cocotte minute dans mon sac. La prochaine fois il faudra essayer le pot au feu.

Après la fondue nous retournons sur la terrasse autour du feu pour profiter du ciel pur et des constellations d’étoiles. L’air est doux, chacun y va de sa blague ou de sa chanson….DSC00500

Enfin on se décide pour aller dormir, ou plutôt essayer…il y a des bavards (es).

Le lendemain réveil à 7 heures par un portable (un distrait avait oublié de désactiver son réveil).

DSC00506Petit déjeuner, rangement, nettoyage du refuge, préparation des poubelles. Et départ vers le col de Vachière (2034m). Nous sommes moins chargés, mais aussi volumineux à cause des poubelles.DSC00509

Pierre et Jean Philippe très soucieux de préserver la nature éteignent le feu avant le départ.

DSC00513

DSC00514Le chemin est très facile, pas de surprise, ça monte gentiment.

l’arrivée au col se fait dans la bonne humeur.

                                                            DSC00517                                    

Pique nique au col : jambonneau (encore) autres charcuteries diverses, carottes, vin rouge, café etc.…

DSC00534

Finalement nous ne faisons pas l’ascension du sommet et décidons de descendre tranquillement par Chalufy.DSC00538

Une petite grimpette depuis les cabanes des Apeurons, puis une longue descente dans un pierrier nous ramène à La Valette.DSC00535

En final c’était un super week end, avec une rando un peu délirante du point de vue chargement.

Une météo incroyable pour un début novembre nous a fait un séjour estival.

Posté par JPTX1 à 10:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]